si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

pour visiter le site internet - cliquez ici

PACEL : informations récentes

PACEL et l'appel à Projets de la municipalité :

une nouvelle opération favorable à la Biodiversité

Le projet

PACEL a de nouveau innové en lançant une deuxième opération "nichoirs" dans le cadre de l'Appel à Projets de la municipalité. La première installation de nichoirs avait eu lieu sur notre espace vert il y a maintenant 3 ans. Elle visait à sensibiliser les riverains par l'exemple. Cette nouvelle action a trois buts essentiels :
1) poursuivre la sensibilisation, mais en visant cette fois plus spécifiquement les élus et les services municipaux en les impliquant dans le projet, compléter cette sensibilisation grâce à l'apport d'une documentation pédagogique mise à la disposition des services et des enseignants
2) étendre le secteur géographique concerné au delà de notre quartier
3) apporter effectivement un plus pour la biodiversité urbaine grâce à l'implantation de nichoirs destinés à des espèces d'oiseaux moins familières que les traditionnelles mésanges.

Pourquoi des nichoirs ?

La ville, de par sa structure, n'offre plus les abris traditionnels que les oiseaux cavernicoles utilisent pour nidifier : trous dans les vieux murs, cavités dans les vieux arbres. Ce déficit se traduit donc par une baisse de la biodiversité urbaine qu'il est possible de corriger partiellement en offrant à ces espèces des abris artificiels.
C'est ce que PACEL a voulu proposer, en sortant toutefois des sentiers battus. Nous avons donc renoncé aux traditionnels nichoirs à mésanges pour orienter l'action vers des espèces moins courantes.
Nous avons choisi de favoriser deux petites espèces familières (Moineau domestique et Martinet noir) et deux espèces de rapaces (Chouette hulotte et Faucon crécerelle).
Le Moineau domestique est une espèce courante, mais qui a tendance à se raréfier en ville. Le Martinet noir est dépendant des espaces creux sur les facades des bâtiments. Ses effectifs sont très fluctuants et lui offrir de nouveaux espaces ne peut qu'être favorable à cette espèce que de nombreuses personnes confondent avec une hirondelle.
Le Faucon crécerelle est un petit rapace, mangeur de rongeurs (souris et autres mulots) et d'insectes. Il peut parfaitement s'installer dans une ville très verte comme Lambersart pourvu qu'on lui offre un espace adéquat pour nicher. La chouette hulotte est un rapace nocturne qui se nourrit également de ces rongeurs et qui fréquente parfois nos jardins en provenance du bois de la Citadelle. Elle aussi peut bénéficier de la pose de nichoirs.


Une réunion fructueuse

Le projet qui a été présenté et qui a été retenu par la Municipalité répond à ces objectifs. L'idée est donc d'installer au total 21 nichoirs pour ces quatre espèces, soit dans des espaces publics, soit sur des bâtiments publics. Le mercredi 16 octobre, les représentants de PACEL ont participé à une réunion avec les services municipaux concernés. Ont été ainsi définis plusieurs sites pouvant acceuillir ces nichoirs. Les emplacements précis seront géolocalisés sur le site de la ville et pourront donc être suivis par l'ensemble de la population. La liste sera officialisée et publiée ultérieurement. Des actions pédagogiques accompagneront cette action et PACEL utilisera le reliquat de la subvention pour financer l'achat d'une documentation définie en concertation avec les services plus particulièrement chargés du travail avec les scolaires.


Vous appréciez les actions de PACEL !
Vous souhaitez participer ... ou simplement être informé
Rejoignez nous : cliquez ici

PACEL : un PActe pour la Convivialité et l' Environnement à  Lambersart

Si vous ne souhaitez plus recevoir ces lettres, veuillez nous en informer par un courriel adressé à  Pacel