La chouette effraie



Parfois la chouette effraie survole nos maisons et nos jardins.
Elle niche dans les vieux bâtiments, dans le clocher des églises.
Elle fréquentait le clocher de l'ancienne église Saint Gérard.
Ce n'est évidemment plus possible maintenant et elle trouve de moins en moins d'endroits propices.
Elle se raréfie progressivement.
La pose de nichoirs appropriés pourrait l'aider.



La chouette hulotte visite également le quartier, en provenance probablement du bois de la Deule.
Il est parfois possible de l'entendre hululer durant la nuit.

La mésange charbonnière



Une calotte noire, des joues blanches, un dos verdâtre, une bande noire sur la poitrine : c'est une Mésange Charbonnière. La plus grande largeur de cette bande noire sur la poitrine permet de distinguer le mâle de la femelle.
La Mésange Charbonnière est une des plus grandes mésanges. Elle a pratiquement la taille d'un moineau (en moyenne 14 cm de long pour un poids qui va de 16 à 21 grammes)
Elle se nourrit essentiellement d'insectes, d'araignées en été mais en hiver, lorsque ces proies manquent, elle s'intéresse aux graines, aux fruits, et même aux mangeoires et au gras que les gens mettent à sa disposition dans leur jardin.
Elle effectue deux couvées de 5 à 12 oeufs par an (avril-mai puis juin-juillet). Dans la nature, le nid est construit dans le trou d'un arbre, d'un rocher ou d'un mur. En ville, elle adopte volontiers un nichoir.
Les oeufs sont couvés par la femelle 13 ou 14 jours. Les petits restent au nid entre 16 et 21 jours après l'éclosion.
En dehors de la période nuptiale, la mésange charbonnière est très grégaire, elle vit et se nourrit en petits groupes avec d'autres mésanges.
Posez un nichoir pour les mésanges ou pour les autres espèces